Liste des produits du producteur Matlama

Fabrication de sacs et paniers originaux

À La Rochelle, depuis 2001, MATLAMA conçoit des sacs et paniers au design audacieux. 

Son concept est fondé sur le détournement des matériaux qui ont fait leur preuve de résistance dans les domaines artisanal et industriel : bâche de piscine, protège table, voile de bateau, poches ostréicoles, accessoires d'automobile et de plomberie...100 % fabriqués en France, tous les modèles sont conçus par Marina Richer à La Rochelle et fabriqués en séries limitées dans différents ateliers de la région ouest. 

La collection casier est réalisée dans la maille utilisée dans la fabrication des poches ostréicoles qui servent à élever les huîtres en mer. Ce matériau affronte chaque jour l'océan sans faillir. C'est la preuve d'une résistance hors du commun.

 Ce qui est ingénieux facilite la vie

Les sacs et paniers Matlama ne se contentent pas de créer l’événement par leurs formes singulières et les matériaux insolites utilisés, ils rivalisent aussi d’ingéniosité en matière de fermeture et de portage. C’est le fruit de vingt années d’expérience. 

Ce qui est robuste est durable

Faisant fi des courants de la mode jetable et du greenwashing, c’est le « made in local » et la robustesse qui ont toujours dominé. Ils sont aussi souvent légers, imperméables, et antichocs.

 Du théâtre au design

Après de nombreuses années au service de compagnies de théâtre comme costumière, Marina Richer pose sa machine à coudre en 1998 dans une case de mareyeur, sur les quais de l’ancienne halle aux poissons de La Rochelle, sur l’actuel site de l’Encan. 

« Je me suis installée sur ce quai, avec ma machine à coudre en 2001, au numéro 61, dans la case du mareyeur Bigaye. J’y réalise en petites séries des sacs et paniers originaux dans de robustes et insolites matériaux. L’Encan est avant tout un lieu de travail qui inspire mes collections et je souhaite qu’il le reste. »

"C'est mon premier métier de costumière de théâtre qui m'a poussé à bidouiller de vieux tissus et autres objets hétéroclites. Le détournement des matériaux est devenu une passion. Ils sont les sources de mon inspiration. Ceux que j’utilise maintenant pour fabriquer mes sacs ont fait leur preuve de résistance dans les domaines artisanal et industriel."

ACCESSOIRES D'AUDACE

"La toile à matelas, qui a suggéré le nom de ma marque, et le bulgum, célèbre protège table, ont été les premiers matériaux à m’inspirer. Leurs touchers provoquent des sensations de nostalgie et de réconfort, mais symbolisent aussi une tradition à laquelle je tourne le dos et dont j’ai envie de me moquer. Leur détournement, c’est un pied de nez au quotidien qui tente de soumettre les femmes, une confiscation au profit des audacieuses."