LOI EGALIM ET LA COVID-19

visibility74 Vues comment0 comments person Publié par: Lucile Lore list Dans: Presse

 

LOI EGALIM : « Loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous. »

Définition que vous pourrez retrouver sur le web.

 

La loi EGALIM de 2018, avait permis aux agriculteurs de se refaire une trésorerie. Cette loi est apparue comme une lueur d’espoir, permettant aux agriculteurs de se projeter, surtout pour les petits nouveaux.

 

Malheureusement, la pandémie de la COVID-19, a mis des bâtons dans les roues à cette nouvelle réglementation.

A ce jour, les prix sont en dessous des couts de production ; la rémunération « plus juste », est tombée à l’eau.

 

Les exploitants ne demandent qu’une seule chose : qu’on applique concrètement l’outil législatif.

Finalement, en pleine pandémie mondiale, n’est-ce pas le moment de commencer à relocaliser nos productions, et pour ce faire, de faire respecter les lois en vigueur permettant d’assurer la pérennité de la production nationale ?

 

Le secteur agricole, qu’il s’agisse d’éleveurs, de céréaliers, d’exploitants, et bien d’autres est méconnu du grand public.

Que sait-on réellement de leur rémunération ? Que sait-on de leurs conditions d’emploi ?

Parce qu’entre nous, quand on achète sa brique de lait au supermarché, sait-on réellement combien on la paye ? Or le prix affiché, on ne sait pas à qui l’argent va être reversé véritablement. Alors oui, on voit émerger des briques un peu différentes qui se démarquent, et prônent une rémunération des producteurs plus juste ; mais, à en croire l’article de France Bleu, on est face à des ventes à perte. 

 

Chez MaBoutiqueFrance, on sait qu’on ne peut pas tout changer en un claquement de doigt. On sait qu’il faut du temps pour faire changer les mentalités, pour gagner la confiance des consommateurs.

Nous ce qu’on souhaite, c’est soutenir d’abord localement nos producteurs, nos éleveurs, nos artisans locaux, et vous permettre de les soutenir aussi avec nous, au juste prix.

Parce que nous, on n’achètera pas un litre de lait, en dessous des coûts de production.

C’est vrai, comment peut-on se ruiner à travailler ?

Laisser un commentaire

Votre commentaire doit être approuvé avant d'être publié.
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December